Approche photographique

La photographie, lorsqu’elle est motivée par un esprit artistique, c’est-à-dire qu’elle est pensée comme un lien entre soit et le sujet, au cœur d’une relation d’échange, contribue à favoriser une observation intimiste du sujet. Une telle approche place le photographe dans une sphère de représentation ayant pour conséquence de le légitimé. C’est de cette légitimité créée pour la circonstance, résultant de la technique photographique et de la méthode d’approche du sujet utilisée, dont va dépendre la qualité de l’observation, donc de la prise de vue. Cette démarche devient totalisante dans la mesure où la photo exprime un tout et sort ainsi de ses limites descriptives traditionnelles. Elle s’inscrit désormais dans un système d’échange et constitue de fait un lien avec le sujet. Ainsi, un champ d’observation bien souvent refusé à “l’observateur commun” s’ouvre à lui. Pensée dans un système d’échange, la photographie devient un lien entre le photographe et son sujet et constitue une approche ethnologique en tant qu’outil d’observation de l’intérieur.

Les photographies soulignent le vécu de la “pauvreté” dans le quotidien des populations issues des quartiers pauvres de capitales africaines et de camps de réfugiés en Afrique et en Asie du Sud-est. Les tirages saisissent des regards d’adultes et d’enfants chargés de sens.

Le site propose une sélection de tirages argentiques noir & blanc réalisés à travers une focale de 100 mm. La technique photographique utilisée souligne la volonté de ne pas rompre “l’instant” en privilégiant la prise de vue spontanée et contiguë du sujet, permettant de suggérer à l’observateur le caractère intimiste de la scène. Les photos sont réalisées avec un objectif de 100 mm. Cette précision est fondamentale car l’utilisation de ce type de matériel impose au photographe de se tenir à une distance comprise entre 2 et 3 mètres du sujet observé ainsi que de réaliser un cadrage serré du sujet, sachant que concernant l’étude qui nous intéresse, la prise de portrait est privilégiée. Par ailleurs, cette focale a l’avantage de ne pas déformer l’image. En effet, elle conserve la proportion “naturelle” du sujet. Afin de “fixer” sur la pellicule le sujet, nous utiliserons des pellicules argentiques noir & blanc de faible sensibilité (100 ASA), matériaux permettant de souligner et de travailler sur les contrastes.

Les commentaires sont fermés.